L'expérience que nous avons vécue en nous engageant dans le processus de réalisation d'un projet sur le site de Croix Haute a été l'occasion de forger notre structure et nos échanges en tant que collectif.  Nous avons appris à prendre des décisions ensemble, à faire face à l'adversité et à développer notre intelligence collective..

Croix Haute, au cours de ces 2 grandes années, a été une sorte de laboratoire de nos réalisations futures. ces 2 années de travail ne sont pas perdues, elles nous rendront plus forts pour concrétiser un nouveau projet plus proche de nos aspirations authentiques.

   

Fin 2015, la maison de Croix Haute continue d'accueillir nos réunions grâce à la bienveillance et la générosité d Ariane, Lise et Yves, les propriétaires. Elle est comme un premier foyer commun, nous nous y sentons bien, elle fait intimement partie de l'origine de notre collectif.

Changement de cap

 

Refus de notre demande de permis d'aménager tel que présenté :  les changements demandés pour validation nous obligeraient à trop dévier de nos souhaits et intentions.

Et aussi, un délai temporel nous avait été  généreusement proposé par les propriétaires du terrain, en vue de nous permettre de créer un noyau suffisant pour pouvoir s'assurer de la viabilité de notre projet, à l'été 2015, ce délai arrive à échéance..

Notre collectif se donne cependant un temps de réflexion pour re-définir ses priorités et volontés profondes !

Fin septembre, nous abandonnons l'idée de bâtir notre projet sur ce terrain de Croix Haute.

En route vers d'autres horizons !

Le projet d'aménagement validé

Le projet d'aménagement

Nous avons confié, à des professionnels extérieurs au projet, les études pour le permis d'aménager ; il s'agit un groupement de Maîtrise d'OEuvre (MOE) :

  • Architecte et urbaniste, mandataire commun : Lydie CHAMPONNOIS, atelier Tribeca, Montpellier
  • Architecte paysagiste : Mahaut MICHEZ, Montpellier
  • Bureau d'Etude Technique en VRD et économie : Jacques VANEL ingénieur à Clapiers

L'équipe travaille sur la base des plans topographiques remis par le géomètre Thierry GAZAN de Saint Hippolyte du Fort. Après une analyse des contraintes et potentiels du site et après avoir organisé avec nous des ateliers de programmation, l'équipe nous a présenté un premier projet. 

Il est difficile d'imaginer notre voisinage à partir du plan à deux dimensions. C'est pourquoi nous l'avons reproduit en volume sur une maquette de notre terrain. Ensuite, nous avons bougé les volumes pour étudier différentes variantes. Attention, travaux en cours et les habitants ne sont pas "interdits de chantier". Et si tout ça semble très carré sur le dessin, il y a quand même de la place pour l'imagination et la créativité.

 

Un projet en plusieurs phases

Une capacité d'accueil ambitieuse.

Un projet rare et paradoxal par sa situation à la fois urbaine et rurale.

Une articulation entre espaces verts, libres et dégagés et logements plutôt groupés.

Une capacité à s'ouvrir vers l'extérieur tout en ayant une vie interne propre et enrichissante.

Une vieille bâtisse de pierres et des futures constructions plus légères et lumineuses.  

...  des contrastes fertiles !!

 La définition d'un aménagement du site guidant et orientant plusieurs périodes de construction.

Les bases de notre programme

Les base de notre programme rédigé pendant le premier semestre de l'année 2014 :

  •  réaliser autour de 30 unités à construire ou à intégrer dans le bâtiment à rénover ;
  •  mixité fonctionnelle de logements et locaux d’activité ;
  •  conception bioclimatique par l’étude des masques solaires et des orientations des bâtiments ;
  •  grouper les surfaces à construire afin de créer de l’espace pour des aménagements et équipements collectifs ;
  •  grouper les places de parking en périphérie de terrain ;
  •  respecter la réglementation du nouveau PLU ; 

La variante retenue prévoit la création de 6 îlots à construire de 3 à 10 logements chacun. 

Les aspects environnementaux occupent une place de choix dans le projet ; quelques exemples : utilisation de matériaux perméables pour la voirie, construction en matériaux sains, limitation des pollutions durant les travaux, études thermiques et utilisation de ressources naturelles.

D’autre part, pour privilégier l’implantation d'un jardin collectif intégrant des potagers et les qualités paysagères du lieu, il est laissé plus de 2 500 m² de jardin collectif d'un seul tenant. La surface de plancher neuve maximale prévue est de 2 760 m². Grâce à la réalisation de petits collectifs, l’emprise au sol du bâti ne représentera que 50% environ des 3 526 m² correspondant à la surface des 6 îlots prévus, tout en respectant une certaine densité recommandée par le PLU de la commune.

 

Lancement du dossier "permis d'aménager"

Réunis en plénière le 19 avril 2014, nous avons décidé de lancer les études pour un permis d'aménager. Tous contribuent au financement selon leurs moyens, propriétaires, locataires, investisseurs, sympathisants... Ensemble, nous avons réuni la somme nécessaire pour payer une équipe d'urbaniste et paysagiste, un géomètre et le notaire. Pour fêter l'événement, Lise et Yves ont préparé la surprise. En effet, notre projet est nourrissant, gouteux et beau. Et il durera plus longtemps que la maquette...

Non, ce n'est pas une maquette !!

Croix haute gâteau
La maquette de Croix Haute,
un projet tout en douceur (réalisé par "Rêves et Tentations", Montpellier)

"Dis c'est quand qu'on refait une maquette...?" 

 

 

Les études vers le projet d'aménagement

Lors de la réunion de plénière, le 26 octobre 2013, nous avons validé la mission d'une architecte spécialisée en bioclimatique, Sophie ANDRE, architecte à Saint Hippolyte du Fort, pour effectuer l'étude de capacité sur notre futur terrain. Après une analyse du site et du contexte, sur la base de nos demandes individuelles et collectives, elle nous proposa plusieurs scénarii d'aménagement de la parcelle et de la maison. Grâce au travail conjoint de Lionel COSSARD, économiste de la construction à Alès, des premières études de coûts globaux sont données. Ils concernent l'aménagement et la viabilisation de la parcelle, la rénovation simple de la maison et les coûts possibles de construction de petits collectifs suivant trois principes constructifs, soit pour du clef en main, soit pour de l'autoconstruction. 

Lors de la plénière du 15 décembre 2013, nous étions 17 futurs habitants à étudier les résultats de quatre mois d'études de faisabilité. Avec Toits de Choix, nous avons parcouru notre "carte mentale" qui résume tous les sujets à traiter ainsi que les objectifs et priorités. Presque tous les points sont passés du rouge au vert. Ce constat nous a donné une nouvelle visibilité sur le devenir possible de notre projet. Après un débat sur ces perspectives et même si certains points restaient à préciser, nous avons décidé de lancer une deuxième phase d'études pré-opérationnelles de quatre mois. Pendant ce temps nous avons :

  • Rédigé le programme d'aménagement de l'ensemble
  • Clarifié les accès possibles
  • Consolidé le budget prévisionnel
  • Préparé le montage juridique
  • Consulté des architectes/urbanistes en vue d'une mission de Permis d'aménager

Et nous avons surtout consacré davantage de temps à la construction de notre "projet de vie". Aménager et construire ne sont que des moyens pour créer un cadre qui nous permettra de vivre autrement au quotidien. Nous avons également validé la "Charte de projet". Elle est maintenant disponible sur ce site. Mais ces intentions sont maintenant à traduire en actions concrètes.